Enseignement

Un enseignement traditionnel

Art chinois traditionnel aux bases très anciennes, le Tai Chi Chuan est codifié au moins depuis le 17e siècle. Avec le Tai Chi Chuan de la Boxe du Serpent, les pratiquants ont la possibilité de connaître et comprendre l’ensemble de la réelle pratique de la famille Yang.

L’enseignement traditionnel :

  • s’adresse à tous quels que soient l’âge et la condition physique ;
  • porte sur la transformation organique et l’apprentissage de la détente profonde en mouvement, la forme à mains nues, les armes, le sens martial et applications, la poussée des mains ;
  • s’appuie sur les principes corporels précis qui constituent des référents concrets et vérifiables par chacun au cours de sa pratique.

Les principes de Tai Chi Chuan accomplis formellement

Les principes de Tai Chi Chuan paraissent pour la première fois en 1925, sous le titre de Tai Ji Quan Shu, ou L’Art du Tai Chi Chuan, de Chen Wei-Ming, disciple de Yang Cheng Fu. Ils constituent les fondamentaux du Tai Chi Chuan de la famille Yang.

Leur compréhension est fondamentale pour son apprentissage. Mémoriser et exécuter une forme est insuffisant. Il est essentiel de différencier ce qui est du Tai Chi Chuan et ce qui lui ressemble sans en être.

La Boxe du Serpent, enseignée par les écoles Yang Tse, décline et accomplit formellement ce qui est écrit dans le classique du Tai Chi Chuan.

Une pédagogie spécifique

La pratique de la Boxe du Serpent demande un enseignement suivi, concret, clair et progressif. C’est la seule manière d’intégrer la pratique interne de la famille Yang jusqu’à Iron in Cotton.

La pédagogie spécifique mise en œuvre dans les écoles Yang Tse permet d’accéder à une autonomie et à une liberté de plus en plus grande en avançant dans la pratique.

Le réel apprentissage de la détente s’intègre peu à peu dans la vie quotidienne pour un meilleur bien-être.

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes