Qu’est-ce que le Tai Chi Chuan ?

Le Tai Chi Chuan (ou Tai Ji Quan) a des origines très anciennes. En ce temps où les écrits étaient rares, il existait surtout une transmission orale. L’origine du Tai Chi Chuan relève d’un mystère.

Au XIIème siècle, la légende raconte l’histoire d’un homme nommé Zhang San Feng, moine taoïste au mont Wu Dang dans la province de Hu Bei. Il aurait observé un duel entre un serpent et un oiseau. Le serpent se mouvait en souplesse, l’oiseau faisait des mouvements saccadés et dispersés. L’oiseau fut rapidement épuisé par ce combat entre la dureté contre la souplesse. Le serpent gagna le combat.

Sur la base de cette observation, Zhang San Feng aurait conçu les fondamentaux du Tai Chi Chuan.

Le Tai Chi Chuan : un art martial populaire

taichi yang - Le Tai Chi Chuan de la Boxe du Serpent (appelé aussi style du Serpent) est l’héritage de Ip Tai Tak. Selon ses propos, Yang Chen Fu a transmis la véritable pratique de la famille Yang uniquement à son fils ainé Yang Sau Chung qui l'a transmis exclusivement à Ip Tai Tak. Tous les autres élèves ont seulement reçu l'enseignement du Style du Tigre, une pratique simplifiée et limitée, créée par Yang Cheng Fu à partir de son style familial appelé style du Serpent. Désormais accessible en France, le Tai Chi Chuan de la Boxe du Serpent (ou Style du Serpent) a été amené en France pour la première fois, en 2008, par James Piotr Blaise qui a créé l’école Yang Tse, formé les premiers enseignants en France et, de fait, a initié un nouveau mouvement dans le Tai Chi Chuan.

Chacun semble connaître le Tai Chi Chuan et y associe une représentation. Des mouvements lents, harmonieux, pratiqués seul ou en groupe, la plupart du temps dans un parc par un beau matin de printemps, dans des vêtements souples et soyeux… En fait, c’est une image stéréotypée de la pratique.

Plusieurs styles de Tai Chi Chuan existent. Ils proviennent de différentes familles chinoises et portent leurs noms : le style Chen, le style Yang, le style Wu, le style Sun. Les écoles Yang Tse enseignent le style Yang.

Le Tai Chi Chuan est un art martial. Son apprentissage commence par la lenteur pour intégrer les principes corporels qui le régissent et les gestes martiaux qui composent les enchaînements (coups de poings, blocages, esquives, coups de pieds, coups d’épaules…). Plus tard, des enchainements avec armes (sabre, épée, bâton) viennent enrichir la pratique. Toutes ces pratiques sont dynamiques et rapides, comme l’exige la réalité martiale.

Que signifie Tai Chi Chuan (ou Taiji Quan) ?

Souvent le Tai Chi Chuan est traduit par boxe du faîte suprême. Nous préférons boxe du taiji. Un abus de langage porte à croire que parler de taiji signifie forcément taiji quan.

Le taiji est un principe qui établit une relation dynamique et unificatrice du Yin et du Yang : deux polarités opposées, complémentaires et alternatives.

Le taiji quan est l’art martial qui tire ses mouvements des principes du taiji. Le Yin et le Yang sont exprimés corporellement dans chacune de ses postures.

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes