Le Tai Chi Chuan inscrit au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO

taichi-unesco-yangtse - Depuis le 17 décembre 2020, l’UNESCO a inscrit le Tai Chi Chuan au patrimoine immatériel de l’humanité. Art martial vieux de plusieurs siècles, le Tai Chi Chuan est à l'origine pensé pour le combat. Transmis de génération en génération depuis le XVIIème siècle en Chine, le Tai Chi Chuan est un art martial dit interne mais aussi une technique de santé. Il est pratiqué par de nombreuses personnes de tous âges en Chine. Le Tai Chi Chuan exerce une fonction importante en promouvant la santé physique et mentale ainsi que l'harmonie dans la vie. Pratique apaisante et dynamique, le Tai Chi Chuan de la Boxe du Serpent est pleinement inscrit dans la lignée officielle des grands maîtres de cet art. Il apprend à se mouvoir de façon unifiée, détendue et flexible dans la lenteur comme dans la vitesse. Sa pratique régulière est une source complète de bien-être pour le corps et l’esprit. Il développe l’énergie et peut devenir un art martial pour qui s’intéresse à cet aspect. Aujourd’hui, James Piotr Blaise enseigne le Tai Chi Chuan de la Boxe du Serpent, héritage direct de la famille Yang, de Yang Sau Chung et de maître Ip Tai Tak son premier disciple.Depuis le 17 décembre 2020, l’UNESCO (United nations educational, scientific and cultural organization, en français : Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture) a inscrit le Tai Chi Chuan au patrimoine immatériel de l’humanité.

Art martial vieux de plusieurs siècles, le Tai Chi Chuan est à l’origine pensé pour le combat. Transmis de génération en génération depuis le XVIIème siècle en Chine, le Tai Chi Chuan est un art martial dit interne mais aussi une technique de santé. Il est pratiqué par de nombreuses personnes de tous âges en Chine. Le dossier présenté par la Chine a été approuvé lors de la quinzième session intergouvernementale.

Le Tai Chi Chuan exerce une fonction importante en promouvant la santé physique et mentale ainsi que l’harmonie dans la vie.

Pratique apaisante et dynamique, le Tai Chi Chuan de la Boxe du Serpent est pleinement inscrit dans la lignée officielle des grands maîtres de cet art. Il apprend à se mouvoir de façon unifiée, détendue et flexible dans la lenteur comme dans la vitesse. Sa pratique régulière est une source complète de bien-être pour le corps et l’esprit. Il développe l’énergie et peut devenir un art martial pour qui s’intéresse à cet aspect. Aujourd’hui, James Piotr Blaise enseigne le Tai Chi Chuan de la Boxe du Serpent, héritage direct de la famille Yang, de Yang Sau Chung et de maître Ip Tai Tak son premier disciple.

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes